Comment évolue la société française en fonction de la croissance économique de 1945 à nos jours?

1- De la croissance forte à la croissance faible.

a- période de croissance forte de 1945 à 1973

Reconstruction et modernisation de l'outil industriel après guerre (grâce en partie au plan Marshall) offre du travail à la population, (le chomage est donc faible).

Les mesures sociales annoncées par le Conseil de la Résistance et mises en place à la libération (création de la Sécurité Sociale) permettent la gratuité des soins, la création d'un regime de retraite, des allocations familiales qui améliorent le pouvoir d'achat des ménages. Ce pouvoir d'achat est d'autant plus augmenté que les femmes entrent massivement sur le marché de l'emploi.

Les Français voient leur pouvoir d'achat augmenté ce qui stimule la production et donc offre des emplois.

http://s2.e-monsite.com/2010/02/16/3733127sans-titre-2-bmp.bmp

C'est dans ce contexte de croissance économique que nait la construction européenne, plutôt bien accueillie par la population.

 

b- A partir du milieu des années 70 la croissance économique se ralentit fortement:

- l'énergie (pétrole) se renchérit et entraine un surcout de production qui, en se répercutant sur les prix, freine la consommation.

- le développement du transport maritime facilite les échanges mondiaux et l'industrie française est concurrencée par de nouveaux pays industriels (surtout en Asie). Les entreprises commencent à délocaliser et le chomage industriel augmente.

 

 

2- Comment évolue la société durant ce demi siècle ?

De 1945 au milieu des années 70.

Le premier phénomène est un problème de logement. Avec les destructions de la guerre, l'afflux de jeunes venus des campagnes (où la mécanisation de l'agriculture supprime des emplois) pour travailler en ville, les immigrés que la pénurie de main d'oeuvre a rendu nécessaire: il faut loger des millions de personnes rapidement.

http://www.ina.fr/fresques/jalons/fiche-media/InaEdu01063/la-france-n-echappe-pas-au-phenomene-des-bidonvilles.html

http://www.ina.fr/fresques/jalons/fiche-media/InaEdu01075/la-construction-des-grands-ensembles-de-banlieue-l-exemple-de-sarcelles.html

C'est la construction de grands ensembles dans la périphérie des grandes agglomérations (cela permet l'emploi de milliers de personnes dans le batiment).

http://14.img.v4.skyrock.net/142/grands-ensembles-tess/pics/2077558285_small_1.jpg

Le deuxième phénomène est la croissance démographique (appelée aussi baby boom). C'est un phénomène difficile à expliquer simplement, il s'agit plutôt de la combinaison de plusieurs facteurs comme la croissance économique et de meilleurs logements qui encouragent les familles à faire des enfants (vos grands parents on surement 2 à 3 frêres et soeurs là où vous n'en avez qu'1 ou 2).

http://www.vibrantnation.com/wp-content/uploads/baby-boom.jpg

Le troisième phénomène est enfin l'augmentation du pouvoir d'achat qui s'accompagne (aidé par le développement du crédit) à l'équipement des ménages en biens de consommation (réfrigérateur, machine à laver le linge, voiture).

Tout cela entraine une modification de l'espace en périphérie des villes (grands ensembles, premiers centres commerciaux comme Carrefour...) mais aussi dans les habitations (cuisines mieux équipées, salon qui s'aménage en fonction de la télévision, généralisation des salles de bain et du chauffage central...).


Les Trente Glorieuses à travers quelques nouveautés...

Les changements sont aussi culturels : faire ses courses une fois par semaine, cuisiner de moins en moins (avec l'apparition des plats préparés), soirées devant la télévision, développement des loisirs (avec la voiture on part en w end, on part vers la mer en été). La mode (jusque là réservée aux 'riches") se généralise surtout chez les jeunes (qui se démarquent par leurs goûts musicaux et leurs tenues excentriques pour l'époque).

Du milieu des années 70 à aujourd'hui.

La société va vivre les conséquences du ralentissement de la croissance.

http://www.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L400xH316/taux-chomage93ae-af8f1.jpg

Le chomage massif va réduire le pouvoir d'achat des ménages qui conservent malgré tout leurs habitudes de consommation: de plus en plus de crédit à la consommation et de plus en plus de familles connaissent des problèmes de "surendettement" (ce n'est pas une généralité heureusement mais plutot un phénomène nouveau), d'autant que les incitations à la consommation (publicité) sont de plus en plus présentent (affiches en bord de route, prospectus, radios, télévision, Internet...).

Les régions les plus touchées par le chomage sont celles qui étaient les plus industrielles et qui ont vu leurs usines fermer (comme le Nord, la Lorraine...) et la reconversion des espaces industriels (comme celle des chomeurs d'ailleurs) et difficile dans une période de croissance économique faible.

http://www.wideo.fr/video/iLyROoafZ6b_.html

Cela se combine avec un retour à des problèmes de logement: les grands ensembles se trouvent dégradés et surtout on s'est rendu compte que trop "coupés" des villes ils forment de nouveaux "ghettos" avec des taux de chomage élevés, de la délinquance... Beaucoup de Français se trouvent aujourd'hui avec un cout du logement élevé autour dans les grandes agglomérations et le prix du pétrole rend la vie en périphérie de plus en plus chère.

http://christophebouillon.fr/wp-content/uploads/crise-du-logement.jpg

http://www.wat.tv/video/crise-logement-affecte-dix-25yfn_2exyh_.html

Enfin sur le plan social, l'arrivée massive des enfants du baby boom à l'âge de la retraite et les progrès considérables dans les soins dans une période de croissance faible posent des problèmes en terme de financement de ces systèmes mis en place dans l'immédiat après guerre dans une période de croissance économique forte.

La dernière campagne électorale est révélatrice des difficultés françaises à s'adapter à la mondialisation des échanges et à un retour d'une croissance plus élevée: fort vote contestataire, thème de la croissance européenne et du pouvoir d'achat.